Bon, donc comme expliqué dans le post précédent, nous avons rapidement dû faire un choix pour la rénovation.

 

  Nous on a commencé par les fenêtres, parce que les anciennes se résumaient quasi a des moustiquaires... on sentait bien l'air passer pour ainsi dire.

Surtout n'écoutez pas les rabats joie qui sermonent leur sempiternel " l'isolation commence par le toit, c'est la première chose à s'occuper" : ce genre de conseil c'est juste de la merde. 

On est d'accord qu'il y a toujours un ordre dans la mise en oeuvre des travaux, mais chaque habitat a ses propres spécificités, ses propres atouts, ses propres défauts. A chacun de voir midi a sa porte et de décider du plus urgent et du plus profitable pour son propre confort.

Alors bien sûr qu'il faut se renseigner au préalable si vous n'y connaissez rien, mais pas la peine d'aller jusqu'à faire les tests thermiques proposés par les commerciaux EDF parce que 300 euros pour vous préconiser une rénovation totale sous prétexte d'économie énergétique, de la part d'un fournisseur en énergie électrique issue du nucléaire, moi ça me fait juste marrer.

C'est a cause de ce genre de lobby qu'on s'est retrouvé au tout électrique avec des maisons avec une isolation équivalente aux fringues portées par une strip teaseuse à la fin de son show.

Mais je m'égare.

 

Donc nous avons commencé par la dalle afin de partir sur une base saine pour la rénovation électrique et thermique de notre maison. Nous avons une maison sur trois niveau, donc nous allons faire niveau par niveau, du bas vers le haut, c'est à dire des pièces les plus utilisées aux moins utilisées. On a trouvé ça plus intelligent que de commencer par le toit pour se peler ensuite les miches le temps d'avoir les sous pour arriver jusqu'au rez de chaussée. Sachez que nos murs sont aussi mal isolés que notre toit.  Si vous avez encore d'autres objections, dites-le et j'argumenterai.

 

La dalle :

- Hérisson de 15-20cm en gravier de 20-30

- Géotextile

- Isolant en liège de 4cm en 2 couches croisées de 2 CM

- Dalle en béton de chaux 8-11 cm  (sable 0,4 + gravier 5-10 + gravier 10-20 + chaux Saint AstierNHL 3,5)

 

J'ai donc commencé par faire des sondages pour savoir à quoi m'attendre une fois le plancher démonté. J'avoue que ça a fait comme les sondages d'opinion : grosse marge d'erreur une fois qu'on est dans le réel. J'étais parti sur un vide sanitaire et en fait j'avais juste sondé aux endroits qui pouvaient laisser croire à un vide sanitaire. Il a quand même fallu décaisser 3m3 de terre.

 

IMG_0661.jpg

 

Ca, c'est après le démontage du 1er plancher ( qu'on pouvait qualifier de "plancher cache misère"). Toutes les rives sont pourries par l'humidité et au fond à droite c'est une espèce de mini dalle béton qui a été une des surprises au démontage. J'ai compris après coup qu'ils avaient dû faire ça pour mettre un poele à l'époque, ils ont laissé un ilot de terre battue sur lequel ils ont  fait un béton de propreté, sûrement pour porter la charge d'un  poele ou d'une cuisinière.

 

 

 

Retour à l'accueil