Voilà le fameux mur du fond
Voilà le fameux mur du fond

Remise dans le contexte.

Un jour, il faisait entre -20°C et -28°C dehors, et à l’intérieur on peinait à obtenir 14°C malgré nos chauffages électriques à pleine puissance et même le petit soufflant de la salle de bain. A force de superposition de couches de vêtements, nous commencions à ressembler à la famille du bibendum Michelin, ma femme, mon fils de 7 mois, et moi, et se mouvoir dans l’espace commençait à devenir une aventure.

Et là, je ne sais pas pourquoi mais j’ai eu comme un illumination et je me suis dit qu’il allait falloir faire quelque chose.

Après quelques réflexions, j’ai opté pour tenter une isolation avec un enduit chaux chanvre.

Les postulats de base étaient :

  • De réaliser une isolation la moins technique possible afin de ne pas avoir à traiter le sujet du point de rosée qui me paraissait complexe..
  • D’avoir un matériau à forte effusivité (qui se réchauffe vite et offre une sensation de paroi chaude)
  • D’utiliser un matériaux perspirant
  • D’utiliser un matériaux « naturel » et « sain »

C’était sans compter les surprises de la rénovation, car le mur du fond n’était, lui, pas en pierre mais en parpaing.

Il fallait à nouveau faire un choix.

Il me restait du liège de l’isolation de la dalle et je voulais une double paroi qui aie un peu d’inertie (vraiment un peu) et soit en elle même isolante.

J’ai donc choisi d’isoler en sipporex.

Les matériaux :

  • plaques de liège 120*50*4
  • carreaux de sipporex 50*50*10
  • colle pour sipporex
  • pattes métalliques (pour solidariser le mur et la cloison)
  • chevilles+vis

 

Le matériel :

  • perçeuse-visseuse
  • mélangeur (adaptable sur la perçeuse)
  • maillet en caoutchouc
  • scie
  • une pelle à colle pour sipporex (sorte de truelle qui ressemble à un godet de pelle mécanique)
  • niveau
  • règle
  • mètre
  • seaux
  • autres …

 

 

Traçage :

Vous tracez l’implantation de votre cloison au sol et sur les cloisons perpendiculaires, à l’aide du niveau et de la règle. Vous aurez ainsi l’alignement à respecter pour poser vos carreaux.

 

Vous posez d’abord un panneau d’isolant contre le mur, puis vous posez un carreau de sipporex contre pour le maintenir. Vous faites au fur et à mesure et vous installez régulièrement des pattes métalliques afin de solidariser les deux cloisons.

 

Pose de l'isolant

Pose de l'isolant

Monter une cloison en siporex, isolée en liège.
La pose des carreaux.

La pose des carreaux.

Monter une cloison en siporex, isolée en liège.
Et on répète l'opération jusqu'en haut.

Et on répète l'opération jusqu'en haut.

Monter une cloison en siporex, isolée en liège.
Monter une cloison en siporex, isolée en liège.
On peut distinguer les pattes métalliques pour solidariser les 2 cloisons.

On peut distinguer les pattes métalliques pour solidariser les 2 cloisons.

Un enduit d'accroche (colle à sipporex+sable) pour pouvoir accrocher ensuite l'enduit chaux chanvre.

Un enduit d'accroche (colle à sipporex+sable) pour pouvoir accrocher ensuite l'enduit chaux chanvre.

Monter une cloison en siporex, isolée en liège.
Monter une cloison en siporex, isolée en liège.

Voilà.

Le sipporex est un matériau assez agréable à travailler, il se coupe bien se pose facilement et n’est pas très lourd à lever.

Tout au plus(tiens c’est joli toutoplus), il y a la poussière, mais c’est un chantier, donc rien d’anormal.

Retour à l'accueil